AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nadel Maugrus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Nadel Maugrus   Dim 25 Nov - 0:52
Nom prénom
Personnage

Nom : Maugrus
Prénom : Nadel
Surnom : il déteste avoir un surnom
Âge : 20 ans
Nationalité : italien
Date de naissance : 4 décembre
Situation : célibataire
Métier : à la recherche d'emploi
Phobie : il n'aime pas avoir peur
Manie : il a toujours le tic de passer ses mains dans les cheveux.
Fantasme : être bien accompagné
Aime : la compagnie, discuter, prendre des risques
Déteste : La solitude, s'ennuyer, ne rien faire
Son rêve : avoir un métier qu'il aime
Son cauchemar : ne rien trouver.
Groupe : Money...please
Personnel

Crédit : rokudo mukuro
Âge : 23ans
Pays : belgique
Double compte ? : Na
Comment l'avez-vous trouvé ? : top site
Qu'en pensez-vous ? : beau design
Code : It's so good ! :D

Histoire

Toute vie a un commencement

Ce fut une belle journée d’hiver, froide mais ensoleillé que cette histoire commence dans une petite ville au centre de l’Italie. Cela fait quelques temps maintenant que la neige avait pris le relais sur la pluie, les routes étaient entièrement bloquées dû à la hauteur considérable qu’avait prise celle-ci formant un tapis blanc quasiment impraticable. Toutes les maisons étaient devenues isolées les uns aux autres malgré la distance faible les séparant, certains courageux s’aventuraient quand même dehors en faisant difficilement leur chemin, laissant une trouée à leur passage que d’autres empruntaient à leur aise pour aller à un endroit fixe comme le boulanger, l’épicerie, le grand magasin et leurs habits tentaient tant bien que mal de bien leur tenir chaud même si la température était très négative. N pouvait dire que c’était un hiver extrêmement froid par rapport au précédent. Et pendant que ce petit monde tentait de se battre contre la neige, c’était un autre combat qui se passait dans une maison un peu exclu des autres. Ans une chambre au premier étage se trouvait une femme allongée sur un lit qui hurlait de tout son soûl de douleur, sa position voulait tout dire de ce qui était entrain de se passer dans cette pièce illuminé et où se trouvait d’autres personnes assistant à cette scène, la femme était entrain d’accoucher de son premier enfant. La mère allongé, le père a ses côtés lui tenant la main et le médecin de la ville avait réussi avec l’aide d’autres personnes à se rendre de toute urgence pour aider cette femme a donné vie. Un moment de souffrance pour voir le bonheur en sortir par la suite et le fait d’entendre les pleurs de ce nouveau-né rendait fou de joie toute la salle mais ce ne fut qu’éphémère car malgré que l’enfant se porte bien, ce n’était pas le cas de celle qui venait de le mettre au monde. Le médecin s’occupait de la mère sous les yeux de son fils et de son époux mais malgré tout les efforts du docteur, elle ne survécu pas. Elle aurait pu survivre, voir son fils grandir et être à côté de l’homme qu’elle a épousé et qu’elle aime si seulement, il n’avait pas eu autant de neige ce jour-là. Si seulement, l’ambulance avait pu venir la chercher et qu’elle mette au monde son fils à l’hôpital, là où on aurait pu la sauver avec toute la technologie mis à leur disposition mais, ce ne fut pas le cas, l’ambulance n’a pas pu venir à cause de la hauteur qu’avait pris la neige, elle dut mettre au monde chez elle où rien n’était à disposition pour la sauver en cas de problème lors de la naissance. Mais avant de mourir, la mère put dire un mot, un seul mot avant de voir ses yeux se refermaient pour ne plus jamais souffrir, elle avait dit « Nadel » en tentant sa main vers son fils. Son père du nom d’Enrico Maugrus pris la décision de nommer son fils ainsi en mémoire de sa femme décédée. Encore heureux pour l’enfant, celui-ci ne lui en voulait pas car, il était attendu depuis bien longtemps dans la famille. Ils avaient de nombreuse fois essayait d’avoir des enfants et ce fut la première fois que cela se passait sans encombre pour l’enfant mais, cette fois-ci, ce fut la femme qui eut des problèmes et son père, a partir de là, détestait l’hiver.

Une enfance pas comme les autres

Nadel, c’était comme ça qu’avait été nommé ce jeune garçon qui avait fêté aujourd’hui ces 3ans. Cela devait un jour de joie pour tout le monde mais une personne ne souriait jamais ce jour-là et c’était bien son père. Le petit garçon ne savait pas pourquoi son père avait ce visage triste à la limite de pleurer, il essayait par tout les moyens de le faire sourire, en faisant des grimaces, des bêtises et j’en passe. Ce que voulait ce fils, c’était un sourire de joie sur le visage de son père le jour de son anniversaire mais, il aura beau faire tout ce qu’il voudra, son père n’afficherait jamais un sourire en ce jour qui restera un jour noir pour lui. Malgré cela, l’homme essayait d’éduquer son fils comme il le pouvait mais c’était une responsabilité trop importante pour cet homme dont le travail lui prenait beaucoup de temps, il laissait souvent l’éducation de son fils à une nonne ou à ses parents et il le voyait que les jours où il ne travaillait pas. Nadel dut faire avec et pour lui, c’était quelque chose de normal. Combien de fois, on lui disait « n’en veut pas à ton père, il travaille beaucoup pour subvenir à tes besoins », il ne disait rien car si c’était pour subvenir à ses besoins, cela voulait dire qu’il pensait à lui. Enfin, c’était ce qu’il se disait pour ne pas dépérir ou pleurer. A l’âge de ces cinq ans, on pouvait déjà voir son caractère apparaître car, à l’école, il restait toujours avec ces copains de clan, ils embêtaient les filles, frappaient les autres et cela les faisaient sourire. Nadel était souvent puni et devait souvent mettre ce bonnet d’âne et être au coin mais pour lui, cela le faisait rire, cela l’amusait qu’on le regarde être au coin, il faisait des grimaces, comme s’il voulait se faire remarquer et dire « je suis là ». Son père avait beau lui faire la morale et lui dire qu’il devait bien se comporter mais cela ne touchait guère le petit garçon et même quand il le giflait, le petit garçon le défiait du regard, peut être voulait-il quelque chose que son père ne se sentait pas capable de lui donner, peut-être ne se sentait-il pas assez impliqué pour faire quoi que ce soit. Mais voilà, un enfant a toujours besoin d’un parent pour le suivre et savoir qu’on est là pour quelqu’un. Mais, plus on observait Enrico, plus on se rendait compte qu’il était mort il y a cinq ans, le même jour qu’est né Nadel, le même jour qu’est morte sa femme. Il commençait à sombrer dans l’alcool croyant sûrement que ça allait le sauver, le faire oublier cette belle demoiselle qui lavait rendu si heureuse pendant des années et qui avait disparu en quelques secondes pour donner naissance à son fils. Autant à sa naissance, il était aimé par celui-ci, autant au fil du temps, le père ne se souciait même plus de lui et quand il était vraiment bourré, cela devenait même des menaces sur lui en disant que c’était de sa faute que sa femme est morte, autant il avait décidé de détesté ce jour là l’hiver, autant maintenant, il détestait son fils.

Changement de famille

Depuis trop longtemps maintenant, son père se laissait dépérir, laissant aussi son fils se débrouiller seul alors qu’il n’avait que sept ans. Bien qu’il mangeait à sa faim en allant voir sa tante qui tenait un restaurant et qu’il trouvait toujours un refuge chez ses grands parents quand la tension à la maison devenait trop dangereuse pour lui. Ces grand parents décidèrent de le prendre sous son aile vu l’incapacité de leur fils à s’en occuper et que parfois, il le battait. Il ne voulait pas ce genre de vie pour l’enfant qui commençait déjà à suivre un mauvais chemin de délinquant qu’ils voulaient à tout prix lui faire éviter. Mais malgré cela, le père n’acceptait pas cela, il voulait récupérer son fils et cela allait jusqu’au tribunal pour avoir la garde de Nadel. Le pauvre enfant ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait mais il savait que son père avait perdu et que ces grands-parents avaient gagné et de plus, pour être tranquille et même si leurs cœurs en étaient brisés de ce choix, ils décidèrent de déménager et de partir en Amérique pour vivre une autre vie. Voilà un bien long chemin que le garçon entreprit avec sa nouvelle famille, l’avion semblait durer éternellement et il ne voyait pas la fin de ce vol au dessus de la mer, tout semblait si petit quand il regardait par-dessus le hublot et volait au dessus des nuages fut aussi surprenants pour le petit garçon qui allait fêter ses 10 ans dans quelques jours. Il venait d’arriver dans une nouvelle vie et tout lui était nouveau, il était assez curieux et ils ont pris le temps de tout visiter ensemble que ce soit l’école ou les environs. Pour ce qui était de l’école, Nadel avait toujours son côté bagarreur et cela n’allait pas être facile pour lui dans sa nouvelle école, étant un nouveau et de plus, un étranger, il dut se faire une place dans l’école via les bagarres. Cela ne le rendit pas plus calme pour autant et ces grands-parents se rendaient compte qu’ils étaient peut-être trop tard pour le remettre dans le droit chemin mais ils n’abandonnèrent pas, ils l’ont souvent punis mais, ils ne l’ont jamais frappés et pourtant parfois, Nadel levait ses bras comme pour se protéger d’une tape ou autres et rien ne se passait. Ils lui disaient que ce n’est pas en frappant qu’on apprend à un enfant comment vivre et malheureusement, c’était ce que son père lui avait appris, taper pour avoir ce qu’on voulait.

Son nouvel environnement

Voilà presque cinq ans qu’ils avaient déménagés en Amérique, le petit italien commençait petit à petit à s’habituer à son environnement et connaissait bien les filons de celui-ci. Il savait dans quel bar trainait pour trouver une bonne bagarre, quel endroit qu’il fallait fréquenter pour trouver de l’amusement ou de bonne discussion. Mais il avait beau être comme ça, vous ne le verrez jamais saoul. Est-ce parce qu’il a vu son père dans cet état qu’il ne va pas jusque là ou parce que cela ne le tente pas d’être bourré pour s’amuser, lui il vous répondra la deuxième proposition, pourquoi être bourré après, on ne s’amuse plus parce qu’on ne sait plus ce qu’on fait et pour oublier le lendemain, ça sert pas à grand-chose. Nadel avait quand même grandi après 15ans, c’était devenu un bel homme et peut importait le nombre de compagne qu’il a eu, il ne restait pas longtemps avec la même et de ce côté-là, on ne savait pas de qui il avait pris. Il avait du mal à rester avec la même fille assez longtemps pour la connaître mais assez de temps pour la juger. Son avenir, il n’y pensait pas, il vivait le jour au jour sans se préoccuper de ce qui pourrait se passer le lendemain ou même dans le futur. Il agissait sans réfléchir aux conséquences, pour lui vivre en prenant des risques était plus captivant qu’une vie monotone où on savait où on allait et ce qu’on allait faire. Ils étaient appréciés de ses amis, montraient du doigts par les filles et enviaient par d’autres mais son style de vie n’était pas ce qu’avait rêvé ces grands-parents pour lui et vu le chemin qu’il suivait, cela allait être mauvais dans l’avenir et ils ne savaient rien faire car Nadel revenait rarement à la maison maintenant, il passait de temps en temps pour leur dire bonjour et au revoir car malgré son caractère, il appréciait néanmoins ses grands-parents mais il ne le leur dira jamais, ce n’était pas sa façon d’être.

Un cinquième de siècle

Voilà qu’aujourd’hui, le petit garçon fêté ses 20ans, ce fut une fête grandiose qu’avait organisé ses amis pour lui faire passer cet âge qui était synonyme à un cinquième de siècle d’existence sur cette terre. C’était un âge où on pouvait faire les fous sans limite et sans modération. Il avait décidé d’arrêter l’école, enfin il avait fini ses années qu’ils devaient terminer pour avoir son diplôme, celui qui suffisait pour commencer n’importe quel petit boulot. Maintenant, il ne se préoccupait guère de trouver un travail, il voulait profiter de ce moment de relâchement pour profiter de la vie même si un travail ne lui ferait pas de mal pour empocher un peu d’argent. Mais ce n’est pas encore maintenant qu’il y pensera mais quand l’argent lui manquera et de ce côté, il pouvait compter sur son père qui lui envoyait de l’argent sur son compte sans que ces grands-parents soient au courant car sinon, fini l’argent de poche si on pouvait dire. Aujourd’hui commençait la vraie vie de Nadel et il allait en profiter un max.

Caractère

Violent - Agressif - Froid - Infidèle - Tête en l'air - Possessif - Souriant - Pervers - Confiance (avec ses amis) - Entraide (avec ses amis) - Indépendant - Egoïste - (parfois) amicale - Charmeur - intrépide - Déterminé - Intelligent - bagarreur - double face - Romantique (ça dépend son humeur) - Sévère - Téméraire - Bon vivant
Physique

Taille : 1m75
Poids : 59kg
Corpulence : fine
Cheveux : brun de nature mais il se teint en bleu.
Yeux : Un jour, il tenta de mettre des lentilles pour le fun chez des amis...il mis une lentille rouge sur un de ses yeux et ses amis lui ont dit qu'ils étaient cool comme ça et donc, il a pris la décision de rester avec une lentille rouge et son oeil naturel bleu
Forme visage : ovale
Forme nez : normale
Tour de poitrine : euh....
Style vestimentaire : classique léger
Particularités : non


Dernière édition par Nadel Maugrus le Dim 25 Nov - 7:10, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aaron B. Fletcher
Make love, not war !
avatar

MessageSujet: Re: Nadel Maugrus   Dim 25 Nov - 1:03
Hello ! Et bienvenue Nadel :autreBelge8D:

Alors tout d'abord deux trucs à régler :
> ta signature est trop grande et déforme le forum
> ton avatar n'est pas de bonne taille. C'est 200 x 350.
donc n'oublie pas de changer et si tu as besoin d'aide à ce niveau, on est à ta disposition ! :p

Ton code est bon et bonne continuation dans ta fiche ! :)
Si tu as des questions, n'hésites pas !

Aaron.



Far gone ...
nothing else will ever do
I wanna be so far gone in you
In you..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Nadel Maugrus   Dim 25 Nov - 7:11
Voilà, présentation terminé en espérant qu'elle vous convienne
Revenir en haut Aller en bas
Aaron B. Fletcher
Make love, not war !
avatar

MessageSujet: Re: Nadel Maugrus   Dim 25 Nov - 8:17
Et TADAM 8D



Far gone ...
nothing else will ever do
I wanna be so far gone in you
In you..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Nadel Maugrus   
Revenir en haut Aller en bas
 

Nadel Maugrus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prière pour demander des torrents de grâces
» 11 SEPTEMBRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sunshine :: Air de jeu :: Corbeille-