AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [- 18 ANS : YAOI] | A long night | Alex Cooper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron B. Fletcher
Make love, not war !

MessageSujet: [- 18 ANS : YAOI] | A long night | Alex Cooper    Lun 17 Déc - 12:52
♕ A long night !

Tout à l'heure, je me demandais quel était cette réaction - où d'ailleurs j'avais juste fini par rire - " Au fait, tu sais que je pourrais te botter le cul sans efforts, pas vrai ? ", je n'avais pas plus relever que ça étant un peu crevé mais j'avoue ne pas je m'attendais pas de sa part. Enfin, bref. Ça me rassure qu'il puisse encore faire un peu d'humour de temps en temps malgré ses problèmes, j'étais heureux d'ailleurs de savoir ça. Enfin, bref.

Arrivés à mon appartement, on s'installa assez rapidement. Lui, il déposa sa veste et moi je m'affalai dans mon canapé, vais-je seulement pouvoir m'y relever. ▬ Hein ? Oui, vas-y fait comme chez toi ! Je déboutonnais ma chemise me serrant trop à mon goût et j'avais chaud, surtout. Alors que c'est pas vraiment cette chaleur là qui régnait principalement dans la pièce. Ah oui ... Faut que je trouve où il va dormir ... Le canapé ? Mh ... M'ouais.

Je l'observais d'un oeil de mon canapé. ▬ Et oui, c'est bien mon appartement ... Je suppose que c'est un peu inhabituel pour un célibataire d'avoir un appartement rangé ? Rigolais-je. ▬ J'avoue ne pas trop aimer vivre dans la crasse quotidienne !

J'essayais de me lever, durement, mais je me levais ! L'âge d'être un papy, c'est pour pas longtemps à ce rythme, enfin, j'espère bien que non. Revenons sur le problème du " où dormir " pour Alex. ▬ Si tu veux prendre un bain ou juste te rafraichir, la salle de bain est en haut première porte à gauche. Je reviens, je vais chercher quelques oreillers à moins que ... Commençant à monter mes escaliers. ▬ De dormir avec un homme ne te pose pas problème ? Demandais-je d'une voix plutôt "normale " si on peut dire mais faisant passer ça encore sur la blague. Une fois en haut, je m'arrêtai un instant ouvrant les deux portes sur les accotés laissant un soupire envahir les lieux un instant. Je regardais d'abord dans la salle de bain puis m'attaquai à ma chambre, côté pratique d'un petit appart' !




Dernière édition par Aaron B. Fletcher le Mar 18 Déc - 7:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [- 18 ANS : YAOI] | A long night | Alex Cooper    Lun 17 Déc - 15:07
« Warmth »



J'avais chaud, je sentais étrangement mes membres me chatouiller et j'avais du mal à me tenir complètement droit. J'avais tellement l'impression de tanguer sur le coup qu'une fois dans la cuisine, je m'arrêtai un instant, mains sur le comptoir, pour me remettre aux bons angles. Je soufflai et je cherchai rapidement les verres pour ne pas trop fouiller avant de prendre de l'eau du robinet. Deux gros verres et hop ! pas question d'avoir mal à la tête demain, quoi. Je ne comprenais pas pourquoi Fletcher ne buvait pas d'eau d'ailleurs. Il allait avoir mal à la têteuh...

Je bus un troisième verre plus lentement en écoutant le pompier parler de son appart et en survolant le-dit appart des yeux. Étrangement, j'aurais cru que parce qu'il était si enfantin quotidiennement il aurait eu un habitat plus... disons adolescent.

Je terminai mon verre et le déposai dans l'évier avant de reporter mon attention sur Fletcher qui se dirigeait vers l'escalier. Je me surpris à être un peu dérangé par sa chemise ouverte, mais je ne m'en préoccupai pas tant que ça. Un bain ? Pas vraiment, mais une douche rapide ne serait pas une mauvaise idée. Pourquoi pas ! Je me mis donc en route suivant de deux ou trois mètres mon collègue avant de me figer, tiquant à ses derniers mots. Je me remis même à rougir légèrement en imaginant la scène.
    « P-p-pas question ! Je préfère dormir sur le sofa ! »

Je détournai le regard et soupirai avant de monter à sa suite à l'étage. J'allai dans la salle de bain en fermant simplement la porte, sans la verrouiller. Vu qu'il m'avait proposé de prendre un bain, je le croyais assez intelligent pour ne pas ouvrir la porte sachant que j'y étais. D'abord, je vérifiai où était les serviettes. Ensuite, je mis en marche l'eau ajustant la température à tiède, puis mon reflet dans le miroir passa dans mon champ de vision. Je m'arrêtai et me tournai vers mon clone avant de soupirer. J'avais l'air presque mort. Le teint pâle, les cernes creusent en plus de l'effet de l'alcool qui m'étourdissait un peu. Je m'en écartai alors et me concentrai sur ma chemise pour la déboutonner.
made by redsky
Revenir en haut Aller en bas
Aaron B. Fletcher
Make love, not war !

MessageSujet: Re: [- 18 ANS : YAOI] | A long night | Alex Cooper    Mar 18 Déc - 2:56
♕ A long night !

Je venais de trouver des taies d'oreillers pour pouvoir les enfiler donc aux oreillers. Je l'entendis monté ainsi que sa douce réponse - qui ne l'était pas vraiment soit disant passant-. Donc ça le dérangerait ... Vraiment ? Je venais par la suite attaché mes cheveux en une petite queue et laissai les cousins là.

Revenant dans le couloir, pour faire face à la porte de salle de bain et j'essayai de faire la moins de bruit possible. La porte n'était pas fermé ... Jour de chance ? Surement. Il était posté derrière le miroir et moi, j'arrivai derrière lui le chatouillant au niveau du ventre. Si il l'était pas, j'allais juste me prendre une grosse claque, peut-être même pire. ▬ Oh comme ça, monsieur n'aime pas les hommes et en plus il est chatouilleux ! Souriant - à plein régime comme un enfant -. Il bougeait peut-être un peu trop sous les chatouilles et qui plus est, je l'entends enfin rire ! A chaque fois que je le voyais, il ne souriait pas en particulier ni riait du peu que je l'ai croisé au boulot.

BOUM


Deux hommes dans une baignoire remplie d'eau, l'un sur l'autre. La position était un peu complexe pour dire telle qu'elle est mais lui était en dessous et moi au-dessus. Face à face ... seuls ... Je ne pus m'en empêcher d'une part parce qu'on était fort proche physiquement mais dois-je vraiment mette ça sur le fait que je sois ... Plein ? Non, je ne pense pas. Il m'en voudra surement, me repoussera mais qui ne tente rien, ... N' a rien ? Je venais l'embrasser sans lui laisser le temps de réagir. Je laissais mes mains parcourir son corps trempé.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [- 18 ANS : YAOI] | A long night | Alex Cooper    Mar 18 Déc - 3:53
« Warmth »



J'avais à peine déboutonné deux boutons que j'entendis la porte s'ouvrir d'un coup. J'aurai pu sursauté comme une jeune fille apeuré, mais Fletcher ne me laissa pas le temps de réagir. Il venait me chatouiller ? Sérieusement ? Pris de court, je me raidis avant de me mettre à gigoter pour tenter à lui échapper en riant. Oui, je riais. Ça m'arrivait sans doute une fois par année, mais là je n'y pouvais rien. J'étais chatouilleux, c'est vrai et avec l'alcool, j'avais l'impression d'être plus détendu. Néanmoins, les chatouilles, c'était pas super agréable alors je tentai de m'en libérer, mais je ne réussis qu'une chose... nous faire tomber dans la baignoire. Je voulu me retenir en attrapant le rideau de douche, mais avec notre poids, ça ne fit pas grand chose évidemment. Résultat: je n'avais pas enlevé le bouchon du bain, car l'eau s'était accumulée dans la baignoire. Zut ! Et avec la pomme de douche qui continuait de fonctionner, on allait se noyer, tiens ! Autre problème: mal de crâne. J'avais dû me frapper la tête en tombant.

Avec le petit deux centimètres d'eau au fond et le reste qui continuait de nous asperger, mon mal de crâne et le rideau de douche à moitié arraché, je ne pu m'empêcher de rigoler un peu de bon coeur. Situation pour le moins cocasse. C'est alors que je remarquai le silence de Fletcher au-dessus de moi. Pourquoi il me regardait comme ça ? Hey ! C'est pas un roman savon ! Je me remis à rougir pour je ne sais quelle raison... que je su après. Qu'est-ce qu'il faisait ? Pourquoi il s'approchait ? Je rentrai même légèrement la tête dans mes épaules, mais je ne pu éviter ses lèvres qui se posèrent sur les mienne. C'était... doux ? Incertain, je ne réagis pas tout de suite. Après tout, quelle situation étrange de se retrouver trempé dans la baignoire d'un homme sans parler que ce dernier m'embrassait ! Pourtant, je ne trouvais pas cela repoussant. C'était bizarre, mais pas nécessairement désagréable même si mon coeur se démenait bruyamment sous ma cage thoracique. Ainsi, je me laissai prendre au jeu et répondit même à ses lèvres tout en fermant les yeux, mais aussitôt que je sentis ses mains, je me raidis et je réagis à la seconde le frappant brutalement dans les côtes.

Me rendant alors compte que je lui avais peut-être fait mal, je me redressai un peu sur mes coudes, inquiet.
    « Est-ce que ça va ? Désolé, tu m'as surpris et c'est parti tout seul ! »

C'est à ce moment que je compris ce que nous faisions ou plutôt ce que lui faisait ! Je me refroidis et lâchai même un grognement.
    « Ça va pas aussi ? Mais qu'est-ce que tu fais, bordel ? »

Je le regardai avec reproche, mais je ne devais pas avoir beaucoup de crédibilité. J'avais embrassé cet homme. Moi, j'avais embrassé un homme, mais qu'est-ce qui m'avait pris ? Le pire, c'est que je ne faisais rien pour me dégager de sous lui. Au fond, je savais bien que jouer les farouches n'était qu'une question de principe parce qu'en réalité, ça m'intriguait. Il m'était déjà arrivé d'y penser pendant une seconde ou deux. Avec une société comme la nôtre où tout était à peu près toléré, on en venait à se poser beaucoup de questions. Bref, j'étais curieux et étant un peu saoul, on pouvait facilement y mettre la faute. Alors, après une petite seconde d'hésitation, je m'approchai de lui à mon tour pour aller retrouver ses douces lèvres tout en posant une main à sa joue avant de la glisser à sa nuque humide.
made by redsky
Revenir en haut Aller en bas
Aaron B. Fletcher
Make love, not war !

MessageSujet: Re: [- 18 ANS : YAOI] | A long night | Alex Cooper    Mar 18 Déc - 5:01
♕ A long night !

PAF


Put*in ... ! Je veux bien que ça l'est dérangé mais ... Le coup dans le cotes étaient obligatoire ?! Étant grand, je pouvais m'appuyer facilement avec une seule main sur le bord de la baignoire tandis que mon autre main venait appuyer à l'endroit où j'ai reçu le coup. Les quelques mèches qui n'étaient pas attachés retombaient sur le devant des yeux dégoulinant d'eau. Est-ce que ça va ? Je me suis juste pris un coup bien visé dans les côtes et de me faire rejeter mais à part ça, tout baigne !

D'une voix plutôt lente, je lui répondis par un simple : ▬ Je suppose que je l'ai mérité ! Ricanant légèrement. ▬ ça va juste me laisser un bleu, rien d’inquiétant. J'attendais que la douleur passe un peu pour pouvoir me relever.

▬ Désolé. Avec sa façon d'agir, j'aurais du deviner que j'allais en prendre cher. Enfin, je le savais mais je n'ai pas pu m'en empêcher simplement .... Par envie. Mh, surement. Je suis un éternel incorrigible. Rien qu'à cette pensée sur moi-même, cela me faisait sourire mais j'étais gêné par la même occasion. Je la laissais paraitre en rougissant. Après ça, le silence était présent, seul la douche qui coulait se faisait entendre. Je me décidai de l'éteindre - économie d'eau et je n'ai pas nécessairement envie de tomber malade, non plus ! - Je m'étais préparé pour sortir tout en disant. ▬ Mieux vaut qu'on aille se sécher.

Mais ... Il ... ? Se foutrait-il de moi, par hasard ? Je ne dis pas que je n'aime pas, justement, c'est ce que je veux, j'avoue mais après ce qu'il s'est passé ... Je vis encore exagérer mais gestes mais ... Il m'énerve à me tenter. Me laissant redescendre de façon à être encore plus proche de lui prolongeant le baiser. L'autre main étant libre, je la passais dans les cheveux d'Alex mais en me remontant mon corps vers lui, je venais à bouger mes jambes qui étaient venues se poser entre les jambes du " capricieux " qui venait lui toucher légèrement l'entre-jambe.

Après une minute ou deux, j'avais fini par me relever reprenant le fait qu'on devrait aller se sécher. Je sortis premier de cette baignoire pour aller chercher ces fameuses serviettes. Ma première pensée et question que je me posais était : Va-t-il vraiment se laisser faire après ? ...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [- 18 ANS : YAOI] | A long night | Alex Cooper    Mer 26 Déc - 4:12
« Warmth »



Ses lèvres étaient chaudes, pulpeuses, tentatrices. La pomme de douche était peut-être arrêtée, mais sa peau en était encore humide, ses cheveux noisettes perlaient de minuscules goûtes d'eau et sa chemise lui collait au torse. Malgré la baignoire à moitié remplie, j'étais loin d'avoir froid même que je le sentais encore plus contre moi, je sentais considérablement son poids ce qui me procurait beaucoup de chaleur. Peut-être que l'alcool aidait aussi, mais j'avais tellement chaud, je ne pouvais pas mettre toute la faute sur le whisky de tout à l'heure.

Je regardai Fletcher se redresser en silence restant de mon côté encore un peu allongé. J'étais trop engourdis pour me poser des questions, je craignais simplement de perdre l'équilibre si je me levais trop rapidement. Je commençai par m'asseoir avant de rouler légèrement les épaules. Ma chemise me collait tout autant à la peau et c'était un peu inconfortable. Je retirai le bouchon du bain pour que l'eau soit évacuée et alors seulement je me levai complètement. Je ne parlais pas, car j'étais un peu gêné et je ne trouvais rien à dire. Ça n'aurait servi à rien de parler pour remplir du vide. Le seul mot que je réussi à prononcer fut un merci que je lâchai tout bas une fois avoir accepter une serviette. Après avoir sécher un peu mes cheveux, je sortis de la salle de bain et allai dans le couloir pour me rendre à la chambre sans penser que je pouvais dégoûter énormément d'eau sur mon passage. Dans la fameuse pièce, je vis le lit ce qui m'arrêta. La serviette encore sur la tête, je regardai le symbole officielle de ce qui allait se passer parce que ça allait se passer. J'étais un adulte et je pouvais bien décider de ce que je voulais et de ce que je ne voulais pas. Même si ça me gênait, même si je n'avais aucune idée du comment, je le voulais bien, j'en avais envie, point.

Je restai là, à observer le lit ne sachant ce que je devais faire ou dire. En voyant Fletcher entrer dans mon champ de vision, je baissai même les yeux en rougissant. Je devais avoir l'air vraiment stupide à agir comme une vierge pure et chaste !
made by redsky
Revenir en haut Aller en bas
Aaron B. Fletcher
Make love, not war !

MessageSujet: Re: [- 18 ANS : YAOI] | A long night | Alex Cooper    Mer 26 Déc - 6:52
♕ A long night !


Je me redirigeais vers ma chambre par simple réflexe ou habitude, au choix. Enfin, " d'habitude ", je n'y vais pas encore trempé de la tête au pied et où personne ne m'attend. J'avais fini de sécher mes cheveux et retirer la serviette pour laisser une coiffure en pagaille. Alex ne bougeait plus ... J'étais peut-être aller ... Fort. Ceci dit, il en a redemandé de lui-même alors ... Bref. Et je suppose qu'il ne sait pas quoi faire, surtout si c'est sa première fois avec un homme, du moins, son comportement me dit ça. D'un côté tant mieux mais pourquoi, je ne serais le dire ! Ça me faisait même sourire...

Je me rapprochais de lui l'empoignant le bras pour le jeter sur le lit. Je venais à me placer au dessus. D'abord, je venais placer d'abord un baiser, ensuite laissant une main filer vers le bas, je commençais à caresser cette partie. Je descendais mes baisers dans le cou du policier jusqu'aux mordillements d'oreille...

J'essayais d'y aller doucement, si c'est vraiment sa première fois avec un homme. Enfin, doucement à ma manière, je suis pas l'homme le plus délicat ou tendre en geste. Et surtout, je ne l'avais pas encore fait avec quelqu'un qui était étranger à " ça ". D'habitude, c'était des hommes l'ayant fait plus d'une fois et encore, je ne l'ai fait que trois ou quatre fois avec un du même sexe.

J'enlevais ma main,j' arrêtais ce que j'étais entrain de faire et en la remontant le long de son torse encore humide, j'enlevais ce qu'il avait sur le dos. Mes lèvres palpaient toujours son cou et descendaient sur son torse. J'attendais juste un signe de sa part pour savoir le bon moment ou si pas, je n'aurais qu'à deviner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [- 18 ANS : YAOI] | A long night | Alex Cooper    Mer 26 Déc - 9:14
« Warmth »



J'ai été plutôt surpris de me retrouver si vite sur ce lit, mais je devais avouer que c'était pas une si mauvaise idée de me presser un peu, de cette manière, je n'avais pas le temps d'hésiter. Néanmoins, je n'osais pas trop le toucher, m'aventurer. Me retrouver dans cette position d'infériorité me mettait un peu mal à l'aise. Et si à la dernière minute, je ne voulais pas ? Allait-il arrêter ou continuer ? Et j'avais bien beau savoir me défendre... Fletcher était au moins deux fois plus large que moi. Nous n'avions même pas commencé que je sentais ma respiration s'accélérer un peu. Oui, j'étais quelque peu anxieux, tendu, mais aussitôt qu'il revint chercher mes lèvres, mes muscles commencèrent à se détendre un par un. Je fermai les yeux et décidai de me laisser aller. C'était loin d'être désagréable après tout. Ça me faisait du bien de penser à autre chose qu'aux flammes que j'avais pu observer plus tôt. J'hésitai une seconde avant de glisser de nouveau une main à sa nuque caressant doucement la naissance de ses cheveux bruns de mes doigts frêles.

Je me raidis un peu lorsqu'il alla au-delà de la zone acceptable serrant même en poing ma main libre. Je pensai le frapper de nouveau, mais je me retins ne voulant pas lui faire mal. Après tout, j'en avais redemandé tout à l'heure et je devais bien voir avant de mal réagir. Au début, je ne savais pas trop, c'était étrange alors je restai concentré sur sa bouche qui butinait la mienne, puis je ressentis l'effet. Ce fut comme une vague de chaleur qui me prit d'un coup. Mon bassin se réajusta pour prendre le bon angle de lui-même et j'inspira bruyamment retenant un quelconque son embarrassant. Je rougis aussitôt, autant par la gêne que par la douce chaleur qui m'envahissait.

Alors que Fletcher quittait mes lèvres pour caresser ma peau de sa bouche, je gardai les yeux fermés savourant chaque frôlement tactiles tout en allant poser mon autre main sur lui. Celle toujours à son cou était à de nombreuse reprises tenter de rapprocher son visage de mon enveloppe corporelle. Je voulais plus de baisers, je voulais le sentir contre moi. Je lâchai un chaud soupire avant de me mettre à explorer son corps. Ayant posé ma main jusqu'ici libre sur son épaule, j'essayai de trouver de la peau foncée en suivant les plies de la chemise trempée effleurant les premiers pores au niveau de son cou. Je glissai alors ma main vers son torse pour y tracer chaque courbes musculaires du bout des doigts. Sentir ainsi ses muscles se déplacer sous sa peau me faisait frémir, mais ce qui attira davantage mon attention fut plus vers la droite lorsque mes doigts ressentirent la vibration du coeur de Fletcher. Un coeur pouvait-il battre aussi vite ? En était-il si excité ? Par moi ? Maintenant que je le remarquais... le mien se débattait avec autant d'acharnement.

Je frissonnai de nouveau alors qu'il caressait mon torse, puis j'échappai un nouveau soupire pour ne pas gémir avant d'enfouir mon visage dans son cou terminant de déboutonner sa chemise qu'il avait commencé à ouvrir tout à l'heure. Fletcher aussi m'enlevait mes vêtements et pour la chemise, je ne dis rien, mais je me raidis de nouveau lorsqu'il me retira mon pantalon ainsi que mon sous-vêtement et de nouveau, je ne fis rien. Je finirai sans doute par m'y habituer. Une fois qu'il eut terminé, je revins chercher ses lèvres entre-ouvrant légèrement la bouche pour mêler langue et souffle aux siens. Déplaçant mes mains contre son cou, je les fis glisser vers ses épaules pour lui retirer sa chemise avant de librement caresser son torse, puis son dos suivant la peu profonde crevasse de sa colonne vertébrale. Par la suite, je remontai mes mains à sa nuque en perdant une dans ses cheveux foncés alors qu'il descendait sur mon torse.
    « Fletcher... » murmurais-je tout bas sans m'en rendre compte.

Du moins sur le coup. Réalisant que je venais de souffler son nom, je rougis au maximum et portai une main contre ma bouche, extrêmement gêné. Je détournai donc le regard et rajoutai pour éviter toute confusion.
    « J'ai rien dis. T'as rien entendu, c'est clair ? »

made by redsky
Revenir en haut Aller en bas
Aaron B. Fletcher
Make love, not war !

MessageSujet: Re: [- 18 ANS : YAOI] | A long night | Alex Cooper    Mer 26 Déc - 10:18
♕ A long night !


Je sentais ses doigts voyager sur ma peau mais mon torse particulièrement. Rien que le fait qu'il puisse entendre mon battement de coeur battant à la chamade me donner encore plus envie de lui. Si je suis vraiment son premier ... Je veux être le seul. Le seul à pouvoir faire " ça ", le seul qui puisse le toucher ... Je ne sais même pas si il y aura une prochaine fois, je ne sais même pas si il me parlera une fois mais quelque chose me donne envie d'y croire, rien que cette nuit au moins. Mon souffle s'accélérant et frémissement de plaisir mais lui ... Est-ce que ça lui plaisait ? Il est vrai qu'il ne se plaignait pas, ne se défendait pas et que même, j'avais eu une invitation à mélanger langue et bave. Profitant et prolongeant ce baiser, une de mes mains se baladaient encore sur son torse tandis que l'autre caressait sa chevelure noire encore un peu humide.

Je redescendais mes lèvres laissant se balader le long du torse avant d'être interrompu pour un " Fletcher " dit plus tôt. Je n'avais même eu le temps de dire quoi que ce soit, même si j'en avais pas l'intention, qu'il m'en empêcha. Ma mains qui se balader dans ses cheveux vint se poser sur sa main. Derrière, j'en souriais et embrassais le creux. je veux que tu le redises ... Je veux le réentendre ... Murmurais-je dans ce même creux. Je voulais même plus ... De sa main, je redescendais mes lèvres le long de son corps arrivant à son entre-jambe. Un léger sourire laissé s'afficher sur mon visage rouge de chaleur mais aussi par gêne. Je suis tout autant embarrassé que lui comme à chaque fois que je fais l'acte. Si il me demandait d'arrêter ... Je ne l'écouterai pas, même si il me détesterait après. Laisse moi faire ... Dis-je embrassant l'intérieur de sa cuisse que je soulevais et caressais à l'aide de ma main.

Je veux le réentendre dire mon de cette manière-là. Glissant mes lèvres jusqu'à son entre-jambe avant de saisir son engin entre celles-ci et je commençais de petits va-et-vient m'amusant à le toucher du bout de la langue. Tandis que mon autre bras étant libre et que je devais le préparer, ce sont mon index que j'entrais en premier, ensuite je rajoutais le majeur en faisant des aller-retour. Il n'était pas encore près, je le sentais. Détend-toi ... Ma voix était faible à cause mon souffle qui s'accélérait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [- 18 ANS : YAOI] | A long night | Alex Cooper    Mer 26 Déc - 11:57
« Warmth »



Je ne résistai pas trop quand il prit ma main pour dévoiler ma bouche, mais mes rougeurs étaient loin de disparaître. Je l'observai baiser ma paume et j'écoutai ses mots avant de détourner de nouveau les yeux sans rien dire. C'était déjà assez gênant de le faire sans m'en apercevoir, le demander m'était pire. Le voyant alors davantage descendre, je me redressai sur mes coudes, un peu incertain.
    « Attend... », soufflais-je, haletant.

Toutefois, il me répondit de le laisser. Je n'étais pas sûr de vouloir le laisser faire ce qu'il voulait surtout que je n'étais pas prêt mentalement. Il allait trop vite, je n'arrivais pas à me faire à l'idée c'était trop... J'écarquillai les yeux en le voyant faire sentant un frisson partir du bas de mon dos jusqu'à la racine de mes cheveux. C'était tellement sensuel, j'avais l'impression que mes joues étaient en feu. J'avalai difficilement ma salive ayant soudainement l'impression d'avoir attraper une forte fièvre. Comment un homme pouvait me faire tant effet ? C'était l'alcool, ça ne pouvait être que ça. Il ne pouvait y avoir d'autres explications. Pourtant, je n'étais pas au bout de mes peines. Lorsqu'il prit mon membre en bouche, je me sentis littéralement fondre de l'intérieur trouvant affreusement bon le changement d'environnement. Je manquai de force dans mes bras alors je m'écrasai sur le lit en gémissant.
    « Aaah ! »

C'est moi qui a fait ça ?! Mon dieu, c'était trop. Je me remis à couvrir ma bouche de ma main pour m'empêcher de recommencer, mais ça ne servait qu'à étouffer un minimum les sons. Je le compris bien assez vite quand Fletcher décida de passer à la vitesse supérieure. Ça, c'était nouveau et ça me donnait un plaisir fou. J'avais tellement chaud que je pouvais sentir la sueur humidifier complètement mon corps. Ma nuque et mon front en prenaient un coup. Tentant toujours de couvrir mes sons explicites, j'allai agripper sans trop de violence les cheveux du pompier courant après mon air.
    « God, stop ! Please ! »

J'avais l'impression que mon coeur allait éclater tant il se démenait. Je n'allais pas pouvoir tenir longtemps à ce rythme, ça me rendait complètement fou.
made by redsky
Revenir en haut Aller en bas
Aaron B. Fletcher
Make love, not war !

MessageSujet: Re: [- 18 ANS : YAOI] | A long night | Alex Cooper    Lun 31 Déc - 3:40
♕ A long night !
M'arrêter ? Pas à ce stade. Ceci dit, il va pas déjà jouir ? Arrêtant ce que je faisais, il en fallu peu de temps pour que j'enlève le reste de mes vêtements replaçant mes lèvres sur les siennes. Je mélangeais langue bave avec la sienne, mes mains se baladant sur ses cuisses. Je glissais un baiser dans son coup. Essayant de le détendre un instant. Eh bien, je pense qu'il me tuera plus tard. Ça m'étonne même qu'on en ait ici. Je suppose que si il se laisse faire, c'est l'alcool qui fait cet effet ... J'étais pas mieux, je l'admets. J'ai du vider un peu plus de verre que lui. Maintenant, je suis peut-être plus résistant ? Peut-être suis-je simplement plus habitué de faire " ça " dans cet état ...

Calme-toi un peu !Prononçais-je et sur ces mots, je n'attendais plus et je le pénétrai. Attendant un petit instant avant de commencer les va-et-vient. D'abord de petits coups de bassin, ensuite des plus grands. Mes mains remontèrent, entre temps, pour venir s'emboiter dans ceux de Alex et les placèrent au-dessus de se tête.

Je le voyais. Là, sous mon tas de chair et d'os. Rouge à un point que j'aurais cru qu'il allait en mourir. Plaisir ou douleur ? Ou simple gêne ? Je ne peux m'empêcher de vouloir savoir " quoi ". Surement que ce n'est pas dans ses habitudes, du moins, de celles que je connais. Mon tort peut-être ... Ma tête se glissait dans son cou que je léchais du bout de ma langue remontant vers son oreille. Où je mordillais le lobe. Cependant, ce n'était pas le seul à prendre plaisir, je laissais s'entendre mes gémissements avec moins de gêne.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [- 18 ANS : YAOI] | A long night | Alex Cooper    Dim 13 Jan - 19:51
« Warmth »



Me calmer ? Comment pouvait-il être aussi calme, lui ?! J'avais chaud, je n'arrivais pas à respirer normalement et je pourrais presque me mordre au sang pour m'empêche de faire ce qui me faisait perdre toute crédibilité. Bon, cette situation m'enlevait tout sérieux, mais je voulais garder une certaine fierté intacte. Je ne pouvais même plus penser clairement ! Quelle heure était-il ? Étais-je encore saoul ? Je n'eu pas le temps de réfléchir à une réponse qu'une douleur aiguë me fit serrer les dents et grogner de manière agressive. Je me relevai alors un peu me soutenant d'une main pour aller reprendre avec force les cheveux de Fletcher de l'autre. J'avais mal, bordel ! Étais-je sensé apprécier cette souffrance ? Grimaçant, je le toisai avec gravité espérant lui faire mal un tant soit peu en lui tirant les cheveux ainsi.
    « Si tu oses... bouger... » le menaçais-je.

Mais il était trop tard. Je gémis en retournant m'allonger sur le matelas, autant de douleur que de... plaisir ? Oui, étrangement. Toutefois, pour l'instant la souffrance avait le plus d'effet. Je mordis mon point avec violence pour tenter de changer le mal de place, mais un nouveau gémissement me fit lâcher.
    « J'ai mal... Fletcher... get off me. »

Je posai mes mains sur lui pour tenter de le repousser, mais les siennes vinrent emprisonner les miennes pour les placer au-dessus de ma tête. Je grognai voyant que j'étais impuissant et je soutins son regard sans difficulté n'oubliant pas de lui envoyer une teinte de reproche même si je gémis encore. La douleur s'atténuait et le plaisir n'en devenait que plus intense. Je me surpris même a ne plus vouloir qu'il arrête. Mon corps n'était qu'un feu ardent qui se consumait contre la peau tout aussi brûlante du pompier. Je me mordis la lèvre inférieure me détendant un peu pour savourer davantage ce qui se passait. Résister était futile et je me sentais de plus en plus obéissant. J'en étais même gêné en ayant l'impression que Fletcher voyait clair à travers moi. À cet instant précis où il me regardait bouillir sous son traitement, où je plongeai mon mes yeux dans les siens, fiévreux, j'eu l'impression qu'il voyait même ce que moi je ne voyais pas. Cette connexion me fit un peu peur je dois avouer, c'est pourquoi je rompis le contact visuel.

Lorsqu'il vint à mon cou pour m'aguicher davantage, je ne pus me retenir de presser ma tête contre la sienne haletant à son oreille. Je frictionnai ma joue contre ses cheveux avant d'obliquer légèrement la tête pour humeur son odeur, perdant mon visage dans son cuir chevelu. Je gémis de nouveau serrant ses mains dans les miennes couinant presque.
    « Fletcher... More... » soufflais-je, dans un état second.

J'étais ivre de toutes ces sensations nouvelles, ivre de ce plaisir fou qui me surprenait par vague de plus en plus intense, ivre de l'entendre mêler sa voix à la mienne. Je devais me retenir pour ne pas crier. J'avais si chaud, c'était si bon... ça me rendait complètement dingue.
made by redsky
Revenir en haut Aller en bas
Aaron B. Fletcher
Make love, not war !

MessageSujet: Re: [- 18 ANS : YAOI] | A long night | Alex Cooper    Dim 20 Jan - 1:39
♕ A long night !
Ne plus bouger ? Il était un peu trop tard pour ça, encore une fois. Je n'allais pas, et il devait se douter, que même si il supplie ça me serait impossible de m’exécuter et d'arrêter aussi simplement que bonjour! Je sentais un peu plus ses mains agrippés à mes cheveux, pour cause il tirait un tantinet plus fort. Parade contre la douleur ? Ou alors essayait-il d'une façon ou d'une autre d'arrêter ? Je peux facilement le supposer en entendant sa menace : " Si tu oses bouger ... ! " J'avais gardé une même vitesse pour mes vas-et-viens jusqu'à " ça ".

Je m'arrêtais un instant, retirais ses mains de ma tête et d'un mouvement, je le retournais se retrouvant à plat ventre sur le matelas. Me glissant de nouveau au-dessus de lui, la tête dans son cou, mes mains rejoignirent les siennes pour lui glisser un baiser et un murmure au creux de son oreille : Si c'est ce que monsieur désire ...

Je me relevais légèrement et redressais son bassin. Je repris là où je m'étais arrêté. D'abord, doucement ensuite un mouvement, puis deux, puis trois et vice-versa. A savoir chacun d'entre eux était de plus en plus rapide. Chaque seconde qui passait, chaque minutes même, j'en profitais. J'restais pessimiste en me disant que ce sera l'unique fois même si un soupçon d'espoir c'était affiché. Trop naïf, peut-être.

Je redressais Alex pour qu'il se retrouve sur mes jambes, nos deux corps collés, je n'arrêtais pas le mouvement de bassin même si c'était plus son corps à lui qui faisait les vas-et-viens. Par la suite, je venais à prendre entre deux doigts l'un des tétons que je tournais mordillant son cou. La fin approche ... J'avoue aimé être en lui, si je pouvais, j'aurais fait que cette nuit ne s'arrête jamais ...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [- 18 ANS : YAOI] | A long night | Alex Cooper    Ven 1 Fév - 4:16
« Warmth »



Je lui en avais donné plus et il ne se fit pas prier pour se faire. Une seconde, j'étais sur le dos à le regarder bouger en moi, a admirer ses traits et la seconde suivante, j'étais face au matelas cherchant mon air. Me laissant faire comme un pantin non que cela avait une connotation négative. Je n'y connaissais rien et j'arrivais à peine à suivre ce qui se passait, mais cela m'importait peu. Ce qui comptait c'est que c'était bon, que j'y prenait plaisir. Je me laissait faire entre ses mains, car il semblait s'y connaître. Ne pas être en contrôle, être guider... c'était différent et plaisant. Je n'avais pas à me soucier s'il aimait ou non, je n'avais pas de pression comme c'était avec Ashley. Mon plaisir passait avant et de tout manière, il était clair qu'il appréciait.

La nouvelle position était excellente aussi. Je me remis à gémir en serrant les draps entre mes doigts savourant cette autre sensation. Ça me faisait redécouvrir mon corps, du moins les zones érogènes. Je fermai les yeux, transporter par le plaisir, la chaleur et le feu qui bouillonnait en moi. Je n'allais pas tenir longtemps comme ça. D'ailleurs, je ne restai pas comme ça. Moi qui commençais à trouver dommage de ne plus sentir sa peau contre la mienne, Fletcher réajusta le tout en me releva pour me serrer contre lui. Mon dos coller à son torse, je suivais le mouvement sans difficulté. Je ne ressentais pas encore de fatigue, car de nouveau, le plaisir prenait toute la place. Pour en rajouter toujours plus, il vint me toucher au niveau du torse ce qui me fit couiner en relevant la tête la déposant contre son épaule. C'était trop bon... Je ne me reconnaissais plus. Je grimaçai légèrement aux légères morsures les trouvant tout à fait délicieuse. Je voulais qu'il me tienne plus fort , je voulais que le maximum de surface soit liée, mais je tolérais à peine les vagues de chaleur. J'allais tomber s'il ne me tenait pas.

Je montai une main pour agripper les cheveux à Fletcher et me mordis la lèvre inférieure avant de gémir encore et toujours. J'avais trop chaud, le plaisir était trop fort, c'était presque insupportable. J'avais l'impression que quelque chose en moi allait céder, éclater d'une seconde à l'autre.
    « Fle... Fletcher... je... je n'arrive plus... »

Je n'arrivais plus à tenir. Je me disais pourtant que si j'attendais encore un peu j'allais encore plus adorer, mais chaque seconde qui passait me secouait d'une vague trop puissante pour moi. Mes gémissements commencèrent donc leur crescendo, plus forts, plus aigus et c'est dans un second couinement que j'atteignis la jouissance. C'était tout aussi savourant, c'était même libérateur. Tous mes muscles se mirent à se détendre au maximum et une douce fatigue m'enveloppa. J'eu un ou deux tremblements, témoin de la puissance de ce plaisir maintenant éteint, puis je fermai les yeux à nouveau restant contre le pompier pour me reposer. Je devrais m'allonger et dormir, mais pas tout de suite. Je n'avais pas le courage de bouger. Haletant, en sueur, étourdi, j'étais bien là pour l'instant.
made by redsky
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [- 18 ANS : YAOI] | A long night | Alex Cooper    Aujourd'hui à 3:57
Revenir en haut Aller en bas
 

[- 18 ANS : YAOI] | A long night | Alex Cooper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gordon Cooper et le phénomène OVNI :
» Endormissement long ... je sature !
» VIH: long time survivors, ?
» un soupire qui en dit long !!!!!!!!!!!
» Bonjour moi c'est Alex.G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sunshine :: Air de jeu :: Corbeille :: Corbeille à RP-